L'action européenne 'Territoires à Energie Positive'

L'action européenne 'Territoires à Energie Positive'
Publié par Jade Charouk le 02/10/2013

Réalisée dans 10 pays européens par 13 partenaires européens, dont Innergies pour la Belgique. L'action 'Territoires à Énergie Positive' (100 % RES Communities’ en anglais) est ambitieuse. Elle vise à 1- expérimenter des modèles d'implication conjointe dans la convention des maires  - du regroupement des communes à la réalisation d'une action phare-,  2- à créer un réseau de partage d'expérience, 3- à renforcer la ligue européenne des énergies renouvelable' pour 4- diffuser les bonnes pratiques et amorcer la pompe d'une transition énergétique globale et réussie.

Des plans d'actions conjoints au sein de la Convention des Maires

Le projet vise d’abord à élaborer et mettre en place un modèle de PAED (Plan d’Action Energie Durable) ‘conjoint' [1] entre une autorité  territoriale et un groupe de communes à caractère rural. Dans ce modèle, les communes rurales signeront la convention des maires en partenariat avec l’autorité publique territoriale. Après avoir évalués leur PAED et tirés les leçons importantes, 5 ‘territoires expérimentés’ seront jumelés à 5 ‘territoires en apprentissage’ dans le but d’aider ces derniers à développer leur propre PAED conjoint. Pour rendre les choses concrètes, 2 actions structurantes issues du PAED devront être réalisés.

En Belgique, le modèle de PAED conjoint est mis en place sur la province du Luxembourg (Territoire en apprentissage), partenaire officiel du projet et coordinateur territorial officiel de la convention des maires. Un PAED conjoint avec plusieurs communes y sera donc élaboré avec le soutien de plusieurs territoires européens et au moins 2 actions de ce plan seront réalisées.

Un réseaux d'échange et de partage

En Europe, les villes et les territoires ruraux rejoindront le réseau européen RURENER. Des clubs nationaux seront créés pour promouvoir l’adhésion des communes rurales à la convention des maires, favoriser la mise en place de PAED conjoints sur base du modèle expérimenté précédemment, et les aider à atteindre leur engagement. Le réseau RURENER permettra également de renforcer la représentation politique des communes rurales au niveau européen.

Une Ligue Européenne des champions des Énergies Renouvelables

En adhérant au club national, les communes et territoires ruraux s’engagent à devenir un territoire à Energie Positive (100% Renouvelable). Toutefois, la notion de ‘Territoire à Energie Positive' n’étant pas encore établie, le projet fixera une définition à l’échelle européenne, sur base des expériences acquises antérieurement (Italie, Allemagne, Autriche). Ensuite, cette définition sera concrètement mise en œuvre dans le cadre  la ligue européenne des champions des énergies renouvelables. Celle-ci sera adaptée afin de permettre d’identifier les communes et territoires européens les plus proches de l’objectif 100% Renouvelables/ Energie Positive. Après avoir créé 4 nouveaux championnats nationaux (dans les pays qui n’en ont pas encore), des milliers de communes et territoires pourront évaluer leur progrès et se comparer aux autres sur base de critères standardisés.

Des bonnes pratiques et un plan de communication

Finalement, dans la mesure ou la notion de territoire à énergie positive n’est pas encore très connue, une campagne de communication basées sur les outils développés dans le cadre du championnat européen (et belge) des énergies renouvelables sera mise en place pour en faire la promotion.

Au final, un grand nombre de commune et territoires ruraux seront stimulés et motivés pour se joindre au réseau Rurener, signer la convention des maires, développer de nouveaux PAED et implémenter des actions ER et EE de grandes envergures.

[1] La notion de plan d’action ‘conjoint’ est relativement nouvelle dans la mesure où les plans d’actions sont quasi-exclusivement réalisés à l’échelle d’un seul niveau de pouvoir (commune). Or, afin de réaliser des synergies entre les communes et réduire les couts de mise en place, l’union européenne incite les autorités territoriale à réaliser des Plans d’actions conjoints, à savoir des plans d’action coordonnés et réalisés en collaboration étroite avec l’autorité territoriale et les communes, dans le but de proposer des actions tant spécifiques que communes à toutes.